Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Road trip dans le WA Partie 2

Publié le par Laura

Road trip en Western Australia

Partie 2

 



Samedi 29 août 2009
 

 

Nous sommes finalement restés une nuit supplémentaire à cap Keraudren, l’endroit était vraiment très sympa, beau, calme, ça faisait du bien de faire une pause après toutes nos heures de voiture.

Nous avons donc quitté ce lieu vendredi matin, avons fait route jusqu'à Port Hedland, une ville industrielle sans aucun intérêt, ça nous a permis de nous ravitailler en bouffe, eau et essence, pour ensuite repartir en direction d’un parc national du nom de Karijini que nous avaient conseillé de visiter des australiens croisés en chemin.

Nous somme arrivés dans ce parc ce matin, l’endroit ne paie pas de mine vu de l’extérieur mais après avoir récupéré les plans de rando, et suivi les bons chemins, le paysage nous a coupé le souffle. De grandes gorges, des chutes d’eau, le tout au milieu d’une végétation verdoyante, contrastant avec une terre de couleur rouge sang.

Ca se passe de commentaires… suis tout de même un peu déçue de mes photos, je songe à investir dans un appareil plus performant en rentrant… ça vous donnera peut-être des idées cadeaux pour noël ou anniversaire (16 janvier) !!

 

 

avec une moyenne de 0,6 km/h, l'australien n'est pas quelqu'un de pressé :



Mardi 1er septembre 2009

 

Nous avons quitté Karijini dimanche après-midi, pour nous diriger vers Exmouth à 600 km de là. Nous avons fait étape sur la route le dimanche soir et somme arrivés à Exmouth le lundi en fin de matinée.

Cette petite ville de bord de mer de 2500 habitants est la porte d’entrée du Cap Range National Parc. Ce parc national abrite les plages les plus somptueuses du Western Australia, nous voilà donc dans un petit coin de paradis du nom de Turquoise Bay, vous comprendrez vite en voyant les photos que le nom est pas mal trouvé…

En ville, nous nous sommes occupés de faire des courses, mettre nos blogs à jour, passer des coups de fil, nettoyer le van, laver nos fringues, faire la vaisselle, se laver (on ne rencontre pas souvent des douche, depuis que l’on voyage ensemble on est à une moyenne d’une douche tous les 3-4 jours), bref, bien des choses passionnantes, avons dormi dans un camping non loin de l’entrée du parc et programmé nos réveils à 5h 30 pour le lendemain matin.

Pourquoi si tôt me direz-vous ??? Certainement pas pour le plaisir du lever de soleil, j’en ai vu suffisamment ! Juste parce que nous souhaitons camper dans le parc, que le nombre d’emplacements est restreint, et que pour espérer avoir une place il faut arriver en premier !

Nous arrivons en 4 ème position, pas trop mal, nous soupçonnons le trio de tête d’avoir carrément campé devant la porte de la cabane du ranger … la triche !  Nous obtenons un emplacement à deux pas d’une plage sublime, nous avons 8 voisins, il fait beau, la température est agréable, mais ce qui devait ressembler à une destination de rêve est totalement gâché par un vent qui rend fou. Le lieu est plat, dépourvu d’arbres, aucun moyen de s’abriter.


 
 

Nous nous sommes installés, avons étudié toutes les possibilités pour éviter le vent, rien ne fonctionne, la seule solution : rester dans le van lorsque nous ne sommes pas dans l’eau.

L’eau, parlons-en… elle est belle, elle est bleue, elle abrite des poissons multicolores, j’y ai vu des copains de Nemo (pas de Titi à l’horizon) et même un gros requin et des coraux de toutes sortes, des mous, des durs, bref cette eau renferme un autre monde, c’était presque aussi beau que sur la grande barrière de corail, mais par contre qu’est ce qu’elle était froide !!! Pour ceux qui veulent venir là, je conseille vivement la combinaison, l’intégrale tant qu’on y est. Les gens avaient dû se donner le mot d’ailleurs, car j’étais pas loin d’être la seule avec seulement mon petit 2 pièces et mes palmes… zéro soutien de la part de Mathias, puisque lui, ayant eu la présence d’esprit de voyager avec son matos de plongée, comme tous les autres, avait la combi shorty.

 

 


Vendredi 4 septembre 2009

 

Après 2 jours très très ventés, notre dernier jour sur place a été beaucoup plus agréable. Le vent s’était enfin calmé, le soleil brillait toujours, pas de nuage à l’horizon, nous avons bien terminé notre séjour sur place par une dernière séance de snorkeling, du lézardage sur le sable et nous nous sommes même essayés à la pêche. Sans succès malheureusement, en même temps nous nous y attendions un peu : on ne peut pas espérer ramener grand-chose en pêchant à marée basse, dans 20 cm d’eau, avec pour appât une crevette en plastique bien plus grosse que les poissons évoluant dans des eaux si peu profondes…

 


 

Nous avons quitté Turquoise Bay et ses eaux translucides ce matin et avons passé l’après midi à Coral Bay, une centaine de kilomètres plus au sud. Nous nous sommes promenés sur la plage, avons aperçu 2 requins et 3 raies (sting raies, raies équipées d’un dard et particulièrement venimeuses), charmantes rencontres n’est ce pas ?

 

 

Dédicace pour energie 21, faudra penser au repowering !

 

Dimanche 6 septembre 2009

 

Après plusieurs heures de route et une étape dodo, nous arrivons le samedi en fin d’après midi sur Shark Bay. Shark bay est un parc national célèbre pour ses dauphins qui viennent tous les matins se faire nourrir sur la plage ainsi que sa faune. Ce matin nous rejoignons la plage où viennent les dauphins, manque de bol ils ont déjà été nourris mais par chance nous en apercevons deux qui nagent à quelques mètres du rivage.

 

 

Nous en profitons pour nous balader dans les environs et rencontrons un émeu peu farouche.

 

 

Rien à voir mais il faut que j’en parle, besoin de soutien et d’encouragements…

J’ai enfin arrêté de me bouffer les ongles, ou du moins j’essaye ! Cela date de mon wwoof dans la ferme de crocodiles. J’ai naturellement arrêté de les mettre dans ma bouche car les résidus de merde de croco et de restes de viande n’étaient pas tout à fait à mon goût.

Une fois mon wwoof terminé je me suis donné l’objectif d’en profiter pour en finir avec cette sale manie. J’en suis donc, à peu près, à mon 32 ème jour sans ronger mes ongles. Je n’ai toujours pas tiré un trait sur les « petites peaux » mais chaque chose en son temps.

J’avoue être totalement obnubilée par l’état de mes doigts, je les regarde sous toutes les coutures, les récure à longueur de temps (ça se salit vraiment trop vite), les tapote contre des éléments durs pour les entendre grandir… bref toute une histoire.

 

Mercredi 9 septembre 2009

 

Lundi nous avons poursuivi notre route en direction du parc national de kalbari, nous avons découvert de spendides vues de grandes gorges

 

 

Mardi nous avons enchainé direction le désert de Pinnacles, un surréaliste désert de pierres

 

 

Nous sommes arrivés aujourd’hui à Perth. Ayant galéré pour nous trouver un endroit où dormir pas cher nous avons finalement opté pour un camping à 20 bornes de la ville. Nous visiterons Perth au retour de notre périple dans le sud.



Voir les commentaires