Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PENANG

Publié le par Laura

 

PULAU PENANG

   

 

 

P5180442

Samedi 28 avril atterrissage à Kuala

 

Nous arrivons à 22h à l’aéroport de Kuala Lumpur, récupérons nos bagages et attrapons un bus depuis la gare routière assez mal indiquée située en face de l’aéroport. Après 1h de trajet environs pour la modique somme de 10 ringgits, nous  filons droit dans un hôtel de Petaling Streets, l’Alamanda hotel, que j’avais pris soins de réserver avant le départ. J’en profite pour vous conseiller ce site web : www.easytobook.com/fr pas mal niveau comparatif prix/commentaires tous budgets.

L’hôtel est loin d’être parfait mais niveau rapport qualité/prix (70RM) on aurait pu difficilement trouver mieux. En effet la chambre n’a pas de fenêtre - avantage : ça limite les bruits de la rue - inconvénient : nous avons un peu l’impression de résider dans un placard. Nous disposons toutefois de la clim et d’une petite salle de bain privée avec eau chaude.

Le but n’étant pas de s’éterniser sur Kuala, cette piaule reste quand même un bon compromis.

 

 

Dimanche 29 avril

 

Le lendemain après un petit tour du quartier nous nous rendons à pied (5min) à la gare de Puduriya pour prendre un bus en direction de Penang (coût trajet 40RM).

 

Nous arrivons après 3 h de bus environ, non pas à Georges Town, mais à la gare centrale des bus. Pour rejoindre le centre ville de Georgestown il faut encore prendre un nouveau bus local ou s'adresser à un taxi. La solution bus est bien plus économique mais les horaires de passage sont vraiment incertains. Nous choisissons le bus pour le folklore local et pour conserver également notre bourse, mais nous ne le voyons arriver qu’après une heure d’attente.

Nous débarquons à la gare du centre-ville de Georgestown, et terminons notre route à pied. Le plan du lonely nous aide beaucoup mais la ville est grande, il fait nuit, et il n'est pas forcement évident de s'orienter dans cette ville inconnue. Les malais sont particulièrement gentils et parlent très bien anglais, il ne faut pas hésiter à demander son chemin.

Nous arrivons dans le quartier chinois où sont localisés la plupart des hébergements pour routard. Nous nous arretons dans la Banana guesthouse.

Une fois de plus nous nous retrouvons dans une chambre sans fenêtre mais le lit est confortable et la clim nous permet de sécher. Les sanitaires sont communs à tous, mais propres (coût de la piaule 40RM).

On apprécie notre premier véritable repas dans un bouiboui chinois de bord de route à deux pas de notre logement où toutes les populations se mélangent et où la place ne manque pas.

Nous partageons la table d’un couple malais qui nous refile les bons tuyaux de tout ce qu’il y a à voir et à faire dans le secteur.

 

Lundi 30 avril

 

Dés le lendemain nous louons dans notre guesthouse un scooter (30RM) pour faire le tour de l’île. Des solutions de tours en minibus sont également proposées, idéal pour les voyageurs seuls mais l’idée de se balader en troupeau ne nous séduit pas.

Nous commençons d’abord par retourner à la gare d’entrée de l’île pour prévoir notre départ. En effet, mieux vaut réserver : certains bus peuvent afficher complet en s’y prenant à la dernière minute et surtout, selon les destinations, les horaires indiqués dans les guides ne sont plus valables.

 

L’étape suivant consistera à rechercher un village de pécheurs indiqué dans le guide et que nous ne trouverons jamais, puis direction l’autre coté de l’île. Nous nous arrêtons dans une ferme de fruits pour déguster un jus qui n’a rien à envier aux jus de fruits frais que l’on peut commander partout dans les rues des villes aux marchands ambulants.

Nous poursuivons notre chemin jusqu’au parc national de la pointe nord-ouest de l’île.

Là nous laissons le scoot et utilisons nos jambes pour arriver après 1h15 de marche dans une forêt tropicale humide, pour ne pas dire dégoulinante, à la monkey beach.

Une belle plage quasi déserte et profitons d’une eau à peine rafraichissante…. Mais quelle râleuse ! Quand je me relis on dirait presque que cette balade n’en valait pas la peine.

 

Au contraire la petite rando était chouette et la plage sublime !

 

Malaisie 0074

 

Nous rentrerons toutefois avec des touristes malais en bateau, formule plus rapide, et moins fatigante.

 

Nous terminons notre grand tour de l’île tranquillement par la cote.

 

Bilan de la journée : des routes bien entretenues, peu de monde sur les routes sauf en ville, et une conduite pas si bordélique que ce qu’on aurait pu penser. On valide le scooter !

 

Le soir nous décidons de faire confiance au lonely planet et allons manger indien à deux rues de notre GH. Le quartier indien scintille par les boutiques de saris multicolors, de vente de cd de musique et de bijoux. Les gens vivent dehors, les boutiques de cd envoient des watts et font résonner les plus gros tubes indiens dans la rue. Ce quartier dégage une atmosphère joyeuse et sécurisante.

La nourriture proposée par cette cantine est délicieuse, on s’est tellement régalé que je dirais que c’est le meilleur indien qu’on ait testé en Malaisie ! Alors allez-y ! le SRI ANANDA BAHWAN est TOTALEMENT VALIDE !

 

Mardi 1 mai

 

Nous louons de nouveau un scooter pour terminer la visite de l’île. Nous faisons étape par le snake temple et son zoo aux serpents et en profitons pour passer par le temple indou d’à coté.

 

Malaisie 0016

 

 Malaisie 0020 

Malaisie 0043

 

Malaisie 0045

 

Malaisie 0042

   

  Malaisie 0058

 

Malaisie 0060

 

Malaisie 0057

 

 

 Malaisie 0059 
   

Nous essayons de nous rendre au parc national du centre et ne trouverons jamais sa porte d’entrée. Résignés nous profitons du panorama et faisons demi tour pour nous rendre au plus gros temple de l’île appelé très justement « Big temple », surtout à ne pas manquer !

Vous y découvrirez l’un des plus grands bouda d’Asie, ainsi qu’un temple immense composé de multiples bâtiments et qui vaut le coup d’œil. entré gratuite.

 

  Malaisie 0123

 

Malaisie 0087

 

  Malaisie 0097

 

 

Malaisie 0096 

 

Malaisie 0095 

 

Malaisie 0152 

 

Nous enchainons avec une balade au plus haut point de l’île, Penang Hill, où nous prenons un téléphérique absolument hors de prix (30rm/pers) qui nous mène tout en haut de la colline centrale de Penang. Notre balade en moto sur les deux jours nous avait déjà permis d’apprécier le paysage et cette étape ne nous a pas paru essentielle.

Je l’aurais volontier remplacée par une nouvelle balade dans le parc national où nous étions allés la veille.

 

Malaisie 0148

 

Nous terminons par nous promener dans le quartier colonial de Georgetown, et nous arrêtons manger dans un food court excellent en bord de mer.

  Malaisie 0159

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malaisie 0097

Retour Menu Malaisie

avion2.jpgRetour Menu Pays

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3